Inquiétante expansion de la Grippe A

Affiche de prévention de la Grippe A en Algérie La grippe A connait, cette fin du mois de novembre, une inquiétante expansion au sein de la Kabylie et des wilayas de nord du pays.

Ainsi, selon ce que rapporte le Quotidien El Watan de ce lundi 30 novembre 2009, « 16 nouveaux cas confirmés en 7 jours à Tizi-Ouzou ». Pour ce Quotidien, con conscare son édition du jour au thème de la grippe H1N1, « beaucoup de personnes, par ignorance ou indifférence, accordent peu d’intérêt au sujet de l’heure qui polarise l’attention aux quatre coins de la planète, et ce, en dépit des spots diffusés à la télévision sur le respect de certaines règles d’hygiène permettant de réduire les risques de transmission du virus de la grippe telles que le lavage régulier et fréquent des mains, au savon liquide de préférence, plusieurs fois par jour, notamment en rentrant à la maison et avant chaque repas, et l’utilisation des mouchoirs jetables pour se moucher, éternuer ou tousser.» 

En effet, le journaliste appuie son constat en observant : « Sur le terrain, la maladie progresse doucement mais sûrement. Le nombre cumulé de cas confirmés enregistrés à la date du 29 novembre s’élève à 29, a-t-on appris, hier auprès du responsable du service prévention de la direction de la santé et de la population (DSP) de la wilaya de Tizi Ouzou. Selon la même source, 14 personnes sont toujours en observation au CHU de Tizi Ouzou en attendant les résultats d’analyse en cours au laboratoire de référence de la grippe de l’Institut Pasteur d’Algérie.»

Mais, fort heureusement, « tous les patients admis au sein de cette structure sanitaire sont soumis au traitement Tamiflu », lit-on également sur les colonnes d’El Watan. « On n’attend pas les résultats des prélèvements envoyés à Alger pour soigner le malade. Celui-ci est traité immédiatement après son admission au service des maladies infectieuses. Le médicament prescrit ne sera arrêté qu’une fois que les analyses s’avèrent négatives », rapporte le journaliste de ses sources sanitaires. (Lire l’intégralité de l’article ICI).

Pour sa part, l’ Quotidien Liberté annone « la fermeture d’une classe au lycée des 1014-Logements à Sétif». « D’autres mesures de prévention ont été prises par les responsables du secteur au niveau du lycée où est apparu le cas cité ainsi qu’au niveau d’autres lycées où des cas suspects ont été signalés », explique le journal. 

Plus explicite, le Quotidien note que « la Direction de l’éducation de la wilaya de Sétif, en étroite collaboration avec les services de la santé publique et la daïra de Sétif, a procédé, en fin de semaine dernière, à la fermeture d’une classe au lycée des 1 014-Logements sis à la ZHUN.» « En effet, après la confirmation par le laboratoire de référence de l’institut Pasteur Algérie d’un cas relatif à une jeune fille T. S. âgée de 18 ans, scolarisée dans une classe de 3e AS au ledit lycée et qui a été en contact avec sa sœur, la commission de prévention et de suivi de la grippe A/H1N1, appelée communément grippe porcine, a pris la décision de fermer une seule classe comme le stipule les directives du ministère de l’Éducation nationale », précise encore Liberté.

Plus loin, le journal rapporte que dans la wilaya de Boumerdes, « un autre malade suspecté d’être atteint du virus de la grippe porcine vient d’être révélé à Dellys, a-t-on appris de sources médicales. Le malade actuellement en observation à l’hôpital présente des signes de cette maladie notamment de la fièvre, de la toux ainsi que des difficultés respiratoires.»

« Selon nos informations, il s’agit d’un douanier âgé de 43 ans exerçant à l’aéroport international d’Alger. C’est à la suite de son admission aux services des urgences que ce patient a été soupçonné de porter le virus. Il a été mis hier sous haute surveillance médicale, en attendant les résultats des analyses en cours d’examen à l’Institut Pasteur Algérie », explique également le Quotidien Liberté. (Lire l’intégralité de l’article ICI).

A propos de grippe A, le site d’information Tout sur l’Algérie, rapporte dans sa mise à jour datant du 30 novembre 2009, que « les premiers vaccins sont arrivés en Algérie.»

Ainsi, « en Algérie, la vaccination contre la grippe A H1N1 débutera cette semaine. L’annonce a été faite, lundi matin, par le ministre de la Santé Saïd Barkat, sur les ondes de la radio Chaîne III. Selon le ministre, 900.000 flacons sont d’ores et déjà arrivés en Algérie, pour la première semaine de vaccination », selon TSA qui affirme que selon M. Barkat, « la vaccination s’étalera dans le temps sur 4 à 5 mois, en plusieurs tranches ». D’ici janvier, un million de doses seront utilisées, puis quatre millions d’ici février, et jusqu’à 20 millions au mois de mai.» (Lire l’intégralité de l’article ICI).   



Trois terroristes éliminés et un militaire tué

Selon le Quotidien El Wantan, dans son édition de ce dimanche 29 novembre 2009, « les forces combinées de sécurité ont éliminé trois terroristes suite à l’opération de ratissage qui a été enclenchée, à la veille de la fête de l’Aïd El Adha, dans le bas versant des massifs des villages de Gadla et Ivarahen, dans la commune de Timezrit.» Les forces de l’ordre aurait agit « sur information », précise également El Watan tout en annonçant le passage au peigne fin de tous les massifs de cette région suspectée de servir de base de repli pour les activistes islamistes. « Cette offensive, qui se poursuit pour sa quatrième journée avec des tirs à l’artillerie lourde, a permis la mise hors d’état de nuire de trois éléments de l’ex-GSPC, jeudi dernier à Ivarahen, et la récupération de leurs armes automatiques de type kalachnikov. Les corps desdits terroristes ont été transférés vers un hôpital de la région, mais aucune information n’a encore filtré au sujet de leur identité.» (Lire l’article en intégralité ici).

Pour sa part, le Quotidien Liberté annonce qu’ « un des trois terroristes éliminés n’est autre que M. Omar, dit Abderrahmane, l’“émir” adjoint de la seria du GSPC de Timezrit dirigée par un certain Z. Seddik dit Khaled, qui a réussi à prendre la fuite lors de cette opération supervisée par le chef du secteur militaire de l’ANP de Boumerdès et à laquelle ont pris part des Patriotes de la région.» « Les deux autres terroristes, dont les cadavres se trouvent à l’hôpital de Bordj Menaïel, sont en cours d’identification», nous apprend Liberté avant de noter que « les militaires déplorent malheureusement dans leurs rangs deux blessés dont l’un rendra l’âme dès son admission à l’hôpital, indiquent nos sources qui soulignent que trois casemates ont été également détruites par les forces de sécurité lors de cette opération.» Enfin, le journal Liberté indique que « le terroriste Abderrahmane, âgé de 35 ans et qui a pris le maquis en 2001, est originaire de Zerarga, relevant de la commune de Bordj Menaïel, ajoutent nos sources qui précisent que ce terroriste avait pris part à l’embuscade qui a coûté la vie, en juin dernier, à 8 policiers et 3 enseignants.» (Lire l’intégralité de l’article ICI).  



Identité berbère : le foot ressuscite le débat

La récente rencontre footballistique ayant opposé les sélections nationales algérienne et égyptienne a eu le mérite de remettre sur la table le débat, non clos pour certains, de l’identité des populations du Maghreb du nord, notamment les Algériens.

En écho à milliers de commentaires médiatisés à ce sujet, deux articles attirent l’attention, le premier publié dans le Quotidien El Watan alors que le second l’est dans le magazine hebdomadaire Jeune Afrique. En voici des extraits. Le lecteur trouvera aussi les liens à suivre pour lire l’intégralité de ces deux contributions.

(Cliquez sur le texte en surbrillance pour accéder aux articles sur les sites des deux publications). 

Identité berbère : le foot ressuscite le débat couazaniJeune Afrique/Le paradoxe berbère : Un temps considérée comme un facteur de division, puis comme une menace pour l’unité nationale, l’amazighité constitue désormais l’un des éléments reconnus de l’identité algérienne. Une sacrée avancée, même si tout n’est pas réglé.

 

101607014030El Watan/Ah, si le Pharaon « barbare », pardon le Berbère Sheshonq 1er, revenait !: Pour avoir été étudiant au Caire, pays qu’il connaît mieux que quiconque, pour avoir été sportif accompli, ministre de la Jeunesse et des Sports, ambassadeur et observateur de la politique internationale, Kamel Bouchama dans un voyage à travers le temps, nous livre des éclairages historiques et civilisationnels qui méritent toute l’attention.

Bonne lecture à tous.



12345

Le parloir de l'Impératrice |
mandarines |
actionsplessisbouchard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KOI DE 9 ?
| CGT ICTAM de l'OPH 93
| lephotovoltaique