Kidnapping d’un commerçant à Ouacifs

La Kabylie renoue avec les actes criminels de la subversion islamiste. A en croire le site d’information Tout sur l’Algérie, dans une mise à jour de son contenu le 07 décembre dernier, « le gérant d’une station service à Ouacifs, situé à une trentaine de kilomètres au sud-est du chef lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, a été kidnappé dans la soirée du dimanche 06 décembre par un groupe armé », citant des « sources sécuritaires locales.»

« L’homme âgé d’une cinquantaine d’années a été prisdans un faux barrage dressé par des individus armés à mi-chemin entre Ouacifs et Ait Toudert, avant d’être conduit de force vers les maquis voisins », annonce également TSA qui affirme que la victime a été libérée moyennant le versement d’une rançon. (Lire l’intégralité de l’article ICI).

Au plan judiciaire, le Quotidien LIBERTE, de ce 08 décembre 2009, « trois terroristes ont été condamnés à la peine capitale et à la réclusion à perpétuité, par contumace, par le tribunal criminel près la cour de Boumerdès qui les a jugés, dimanche soir, dans deux affaires distinctes.» « Selon l’acte de renvoi, la première affaire met en cause le nommé D. Fodil (originaire de Boumerdès), condamné à la peine capitale par contumace pour “adhésion à un groupe terroriste armé”. La seconde affaire jugée par contumace, le même jour, concerne les terroristes M. Belkacem et T. Aïssa, contre lesquels le tribunal a prononcé la réclusion à perpétuité pour “adhésion à un groupe terroriste armé, kidnapping dans le but de demander une rançon, financement d’un groupe terroriste armé et non-dénonciation” », précise LIBERTE. (Lire l’intégralité de l’article ICI).

Pour sa part, le Quotidien EL WATAN annonce que « le tribunal criminel de Béjaïa a prononcé, en fin de journée d’avant-hier, la peine capitale à l’encontre de cinq terroristes, dont quatre sont en fuite.» « D. Mustapha, déjà condamné par le même tribunal en mai 2007 à la perpétuité, s’est représenté à la barre pour répondre de l’accusation de participation à l’embuscade meurtrière qui a coûté la vie, au début du mois de septembre 2006, à quatre éléments de la BMPJ d’Adekar et à un civil », souligne le correspondant d’El Watan dans la wilaya de Bejaïa avant d’ajuter que « l’attentat avait eu lieu sur la RN12, à une dizaine de kilomètres d’Adekar, quatre jours après celui qui avait fait, dans la ville d’El Kseur, trois morts dont deux policiers.» (Lire l’intégralité de l’article ICI).



Laisser un commentaire

Le parloir de l'Impératrice |
mandarines |
actionsplessisbouchard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KOI DE 9 ?
| CGT ICTAM de l'OPH 93
| lephotovoltaique