Marche de Yennayer 2960 : Le MAK réussit son pari

Marche de Yennayer 2960 : Le MAK réussit son pari MARCHE-MAK_0

Des violences policières auraient été « perpétrées à l’encontre des militants du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) lors d’une manifestation pacifique qui s’est déroulée hier dans les artères des deux grandes villes de la Kabylie, Tizi-Ouzou et à Béjaïa, pour marquer la célébration du 1er Yennayer 2960 (premier jour de l’An Amazigh), réunissant près de 15000 personnes selon les organisateurs, 7000 selon la police algérienne », annonce ce mercredi 13 janvier 2010, le site d’information le matindz.net précisant qu’« on parle de plusieurs blessés graves suite aux affrontements avec la police algérienne.»

Contacté par ce même site d’information, Ferhat Mehenni, leader du Mouvement actuellement à New York, aurait affirmé que neuf éléments du MAK ont été enlevés par les forces de sécurité algériennes dès le début de la manifestation. « Nos militants sont en danger de mort et nous alertons l’opinion nationale et internationale », aurait averti M. Mehenni, selon lematindz.net. (Lire l’intégralité de l’article ici).

Pour sa part, le Quotidien Liberté de ce mercredi, rapporte que Ladite marche « a démarré vers 11h du portail principal de l’Université Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou. Tout au long de leur périple, les manifestants ont scandé les slogans habituels des manifestants kabyles, hostiles au Pouvoir algérien et revendiquant les libertés démocratiques et un statut pour leur langue maternelle.»

Le reporter de Liberté précise : « Ils étaient entre 500 et 600 militants du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie  (MAK), dirigé par Ferhat Mehenni, à prendre part à la marche populaire organisée à Tizi Ouzou, à l’occasion de la célébration de Yennayer, le nouvel an berbère 2960 qui coïncide avec le 12 janvier 2010 du calendrier grégorien.»

Mais nulle indication quant aux violences policières dont a fait état le site lematindz.net. Par contre, Liberté annonce le même scénario « à Béjaïa où des centaines de militants du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie ont battu le pavé à l’occasion du nouvel an amazigh et, du coup, réitérer la revendication d’autonomie pour la région. La procession humaine s’est ébranlée à partir de l’université Targa-Ouzemmour vers le siège de la wilaya. Tout au long de l’itinéraire de la marche, les manifestants n’ont pas cessé de scander des slogans hostiles au pouvoir et d’autres, favorables à leur revendication politique, l’autonomie de la Kabylie. “Ferhat di temurt negh, Timanit d’Assirem negh”, “Pour une Kabylie laïque et autonome”, “Pouvoir assassin” sont autant de mots d’ordre scandés par les marcheurs.» (Lire l’intégralité de l’article ici)

Sur le site du mouvement autonomiste, il est annoncé que « suite aux marches qui ont eu lieu à Vgayet (Bejaïa), Tizi-Wezzu (Tizi-Ouzou) et Tuvirett (Bouira), le MAK fait état de 9 marcheurs disparus. Deux des villages environnant Tazmalt, un de Ain El-Hammam, deux de Vuɣhni (Boghni), deux d’Adekkar et deux, venus d’At Wartilan. Le MAK est à la recherche d’informations sur eux », sans autre précision ni actualisation. (Le site du MAK est accessible ici)



Laisser un commentaire

Le parloir de l'Impératrice |
mandarines |
actionsplessisbouchard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KOI DE 9 ?
| CGT ICTAM de l'OPH 93
| lephotovoltaique