Aghribs: la mosquée de la discorde

« De violents affrontements ont éclaté, mardi 10 août, vers 18 heures, au village Aghribs, à 45 km au nord-est de Tizi-Ouzou, entre les villageois et les membres de l’association religieuse qui a pris l’initiative de construire une nouvelle mosquée sans l’aval de l’assemblée du village », annonce le site Tout sur l’Algérie, dans sa livraison de ce mercredi 11 août 2010, citant des sources sûres.

« Des centaines de jeunes du village ont démoli les poteaux du nouveau chantier qui devait servir de mosquée, précise TSA ajoutant que « c’est à l’aide d’un engin pris de force dans le parc communal que les jeunes ont entrepris de démolir ce que les membres de l’association religieuse ont voulu continuer de construire, malgré le refus du village et l’avertissement du chef de daïra de surseoir aux travaux, selon les explications du maire. » (Lire l’article intégralement sur le site de TSA ici.)

Une mosquée existe bel et bien au village

Le refus de construire tout nouveau lieu de culte est motivé par l’existence d’une mosquée (la mosquée Sidi Djaffar d’Aghribs) au sein du village. Construite il y a trois siècles et ayant fait l’objet, jeudi 5 août dernier, de travaux de réhabilitation, celle-ci a été inaugurée lors d’une cérémonie villageoise grandiose. Lors de cette rencontre citoyenne, le président du RCD, Saïd Sadi a dit voir dans la réhabilitation de la mosquée Sidi Djaffar un attachement profond des citoyens à l’islam ancestral, selon ce qu’avait rapporté le site TSA.

Saïd Sadi a suggéré, poursuit TSA, d’orienter les jeunes sur la voie tracée par Sidi Djaffar au lieu de les pousser sur le chemin des maquis terroristes. « Le regroupement d’aujourd’hui est une victoire de la fraternité sur la discorde et les semeurs de troubles au sein de d’une même communauté », relève Sadi qui a pris la parole en tant que citoyen du village.

 



Laisser un commentaire

Le parloir de l'Impératrice |
mandarines |
actionsplessisbouchard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KOI DE 9 ?
| CGT ICTAM de l'OPH 93
| lephotovoltaique