Tribunal de Ain El Hammam: 3 ans de prison ferme requis contre deux chrétiens non- jeûneurs

Tribunal de Ain El Hammam: 3 ans de prison ferme requis contre deux chrétiens non- jeûneurs une-dessin_101820_465x348

« Le procureur de la république du tribunal d’Ain El Hammam, à 45 kilomètres à l’est de la ville de Tizi Ouzou, a requis lors du procès qui s’est ouvert ce mardi 21 septembre, 3 ans de prison ferme à l’encontre des deux non jeûneurs H. H, âgé de 47 ans et S.F, âgé de 34 ans », a annoncé le site Tout sur l’Algérie, citant des sources présentes sur place et soulignant que « le verdict est laissé en délibéré pour le 5 octobre prochain ».

Tsa-algerie.com précise également que « la défense, constituée de 5 avocats, maîtres Ait Mimoun, Ait Larbi, Ahmed Hocine, Nacira Hadouche et Aissa Rahmoun, a plaidé la relaxe. Les avocats de la défense ont battu en brèche les faits retenus contre les deux prévenus et ce en rappelant qu’ils ne constituent pas un délit. Tout au long de leur plaidoyer, les avocats ont mis en avant le fait que techniquement l’article 144 bis 2 ne s’applique pas aux faits qui ont conduit à l’arrestation des deux non jeûneurs.» (Lire ici l’article sur tsa-algerie.com)

pour sa part, le site Dernières nouvelles d’Algérie note que « Interrogés par le juge, Hocine et Salem ont plaidé coupables et affirment assumer leur acte. Devant le juge, les deux accusés ont réitéré qu’ils sont de confession chrétienne et qu’ils ne sont pas concernés par l’observation du jeûne.» (Lire ici l’article sur dna-algerie.com)

Sur place, le correspondant d’El Watan annonce qu’ «à l’extérieur du tribunal, un rassemblement a été organisé pour soutenir les mis en cause. Dans la foule, on a remarqué, entre autres, la présence des membres de la ligue Algérienne de défense des droits de l’homme, des militants du MAK, mouvement pour l’autonomie de la Kabylie et une délégation du congrès Mondial Amazigh » avant de rapporter le témoignage de l’un des mis en cause dans cette affaire de non pratique de jeûne : «Je remercie ces citoyens qui sont venus nous soutenir, aujourd’hui.» (Lire ici l’article sur elwatan.com)

Pari ailleurs, Tsa-algerie.com écrit : « un sit-in populaire auquel ont pris part plusieurs centaines de citoyens, de militants des droits de l’homme, du RCD, du MAK, venus des quatre coins de la wilaya de Tizi Ouzou et de Bejaia, se tenait devant l’entrée principale du tribunal d’Ain El Hammam. Des slogans en faveur des libertés individuelles et de condamnation du pouvoir en général et de l’appareil judiciaire en particulier fusaient sans interruption tout au long du procès.»

Notons aussi que l’écrivain journaliste Arezki Aït Larbi, natif de la région de Aïn El Hammam a publié, ce mardi, une tribune sur les colonnes d’El Watan pour défendre les mis en cause et battre en brèche l’acte d’accusation.

Voici un extrait de cette intervention (Disponible intégralement ici): «La «police islamique du salut» a encore frappé ! Après avoir pourchassé les chrétiens, coupables de «pratiquer un culte non musulman sans autorisation», voilà les «chevaliers de la foi» en uniforme de la République lancés aux trousses des «dé-jeûneurs» du Ramadhan, traquant bouteilles d’eau et morceaux de pain comme de redoutables armes de destruction massive. Au mépris de la loi fondamentale qui protège les libertés du citoyen, ils n’ont pas hésité à violer des propriétés privées pour exécuter une manipulation politique au nom d’une idéologie religieuse.

A Aïn El Hammam, la police a sorti le grand jeu pour arrêter deux dangereux ouvriers, «coupables» – et ils le revendiquent ! – d’avoir entrecoupé leur dure journée de labeur par un morceau de galette et quelques gorgées d’eau. Ils seront donc jugés, et peut-être condamnés, pour «atteinte et offense aux préceptes de l’Islam».

Briguant la palme du grotesque, deux policiers sont affectés, dès le lendemain de cette opération, à la surveillance d’une fontaine publique pour empêcher les délinquants cultuels d’y étancher leur soif ! A un tir de grenade lacrymogène du commissariat, des dealers de drogues pas toujours douces opèrent à ciel ouvert, dans une totale impunité. (…)»



2 commentaires

  1. Anonyme 15 avril

    nul

  2. Anonyme 15 avril

    je blague c’est interessant

Laisser un commentaire

Le parloir de l'Impératrice |
mandarines |
actionsplessisbouchard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KOI DE 9 ?
| CGT ICTAM de l'OPH 93
| lephotovoltaique