Boumerdès: deux policier tués dans un attentat à la bombe à Bordj Menaïel

«Deux policiers tués et trois citoyens blessés » lors d’une « explosion d’une bombe au centre-ville de Bordj Menaïel (à l’est de la wilaya de Boumerdès) », annonce le Quotidien Liberté dans son édition de ce mercredi 22 septembre 2010.

Ainsi, «une bombe a explosé hier matin à Bordj Menaïel faisant deux morts parmi les policiers alors que trois citoyens ont été blessés. L’attentat a eu lieu vers 6h30 du matin au centre-ville de Bordj Menaïel non loin du marché  », souligne Liberté qui précise que « la bombe a ciblé une patrouille pédestre de la police qui s’apprêtait à prendre la relève d’une autre équipe de policiers. L’engin meurtrier de fabrication artisanale entreposé dans une poubelle a été actionné à distance. Trois citoyens qui se trouvaient sur les lieux ont été blessés dont un gravement. Mais tous les trois ont quitté l’hôpital de Bordj Menaïel après avoir reçu des soins appropriés.» (Lire l’intégralité de l’article de Liberté ici)

Pour sa part, le site d’information tsa-algerie.com confirme le même bilan de cet attentat précisant que « Les deux tués sont des policiers, âgés respectivement de 24 et 27 ans. Ils sont originaires de Ouled Moussa (Boumerdès) et Sour El Ghouzlane (Bouira)» et que « La bombe a été placée à proximité du bureau de poste du centre-ville de Bordj-Ménaïl, non loin du commissariat de police ». (Lire l’article integral de TSA ici).

Par ailleurs, le même site (TSA) annonce qu’ « un policier a été tué mardi après-midi quand une bombe dissimulée au bord de la route, qu’il tentait de désamorcer, a explosé dans la région de Boumerdès, ont indiqué à l’AFP des hyabitants de la région. L’engin explosif avait été découvert sur une route reliant les localités voisines de Zemmouri et Si Mustapha par des employés de la voirie, ont précisé ces sources. Le policier qui faisait partie d’une équipe de démineurs a succombé à ses blessures dans un hôpital de la capitale où il avait évacué.» (Lire l’article sur le site de TSA).

A ce propos, le Quotidien Liberté, affirmant que la victime était le chef de la BMPJ de Zemmouri », souligne aussi ce « policier participait à une opération de déminage visant à désamorcer une bombe lorsque celle-ci a explosé, le blessant grièvement. La victime a été évacuée à l’hôpital de Thénia puis transférée à Alger où elle succombera à ses blessures.» Le même Quotidien Rappelle que « c’est en mai 2009 que le défunt chef de la BMPJ de Zemmouri a succédé à T. Tahar, lui-même assassiné par les groupes terroristes.» (Lire la totalité de l’article sur le site de Liberté)



Laisser un commentaire

Le parloir de l'Impératrice |
mandarines |
actionsplessisbouchard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KOI DE 9 ?
| CGT ICTAM de l'OPH 93
| lephotovoltaique