Terrorisme en Kabylie: Attentat meurtrier à Zekri

Le maquis kabyle a été ensanglanté, samedi dernier par une embuscade meurtrière, rapporte les divers titres de la presse nationale et les sites d’information en-ligne.

Ainsi, selon le site tsa-algerie.com, « cinq militaires ont été tués et dix autres blessés, samedi 2 octobre dans la soirée, à Zekri, un massif forestier situé dans la daïra d’Azazga, entre les wilayas de Béjaïa et Tizi Ouzou, a appris TSA dimanche de source sécuritaire. Les victimes prenaient part à une vaste opération de ratissage qui vise les groupes armés terroristes dans cette zone depuis le 23 septembre, selon la même source.» (L’article est à lire en intégralité ici.)

Sur ce même attentat, le Quotidien El Watan rapporte: « en ratissage depuis deux jours dans la redoutable forêt de Bounamane, située dans la commune de Zekri (74 km à l’extrême nord-est de Tizi Ouzou), à la lisière de la wilaya de Béjaïa, un convoi de l’ANP est tombé dans un guet-apens tendu par un groupe terroriste, samedi vers 19h, selon des sources sûres.»

Plus loin, El Watan précise que « depuis deux jours, un important dispositif des forces de sécurité a été dépêché sur les lieux pour traquer un groupe d’islamistes armés composé de 15 membres de l’ex-GSPC, ajoute-t-on. La violence et l’intensité de cette attaque prouvent, toutefois, que les forces de sécurité ont atteint une zone de retranchement des assaillants. On apprend, par ailleurs, qu’actuellement ladite zone est totalement encerclée, de la RN12 jusqu’à la limite de la wilaya de Béjaïa, incluant la forêt de Bounamane. Enfin, les militaires, après cette attaque terroriste, ont engagé une offensive d’envergure dans la dense forêt.» (Lire cet article sur le site d’El Watan ici)

Pour sa part, le Quotidien Le Soir d’Algérie annonce que « les forces de l’ANP ont repris, hier, en début d’après-midi, les opérations de ratissage dans les maquis forestiers de l’Akfadou, surplombant les villages Mezouara et Aït Alouane, où, selon des sources crédibles, des éléments d’un groupe armé ont été signalés. Des hélicoptères de l’armée ont intensément pilonné, et à maintes reprises, des endroits suspectés d’abriter les éléments d’un groupe terroriste. Les bombardements ont duré une quarantaine de minutes, précisent nos sources.» (Lire la suite de l’article sur le site du LSA ici)

Tentatives de kidnapping avortées

Au chapitre sécuritaire dans la wilaya de Tizi Ouzou, l’on apprend aussi, selon le site TSA que « deux commerçants, répondant aux initiales de T. R et B. K, ont miraculeusement échappé à un enlèvement samedi, 2 octobre vers 22 heures dans la wilaya de Tizi Ouzou, a appris TSA de sources sécuritaires dans la région. Deux tentatives distinctes ont ciblé ces deux commerçants dont l’un est propriétaire d’un débit de boissons à Tizi Ouzou et l’autre possède plusieurs bus de transport de voyageurs.»

« Le propriétaire du débit de boissons était attendu par ses ravisseurs devant son domicile à Azib Ahmed, à quelques encablures de la ville de Tizi Ouzou. Le transporteur, lui, était attendu sur une route secondaire entre les deux localités de Tadmait et Drâa Ben Khedda. La même source sécuritaire a expliqué que le propriétaire du débit de boissons a pu s’échapper grâce à l’intervention de son fils qui a été blessé par les balles des terroristes. Evacué vers l’hôpital de Tizi Ouzou, la victime a subi une légère intervention chirurgicale pour lui extraire les balles avant de regagner son domicile aujourd’hui dans la matinée », précise encore TSA (L’article est à lire sur le site de TSA ici)

Pour sa part, le Quotidien El Watan révèle que le « commerçant du village Azib Ahmed, dans la commune de Tizi Ouzou, a été blessé par balle dans la nuit de samedi à dimanche en forçant un faux barrage dressé par un groupe terroriste.» Ainsi, selon El Watan, « le commerçant rentrait chez lui vers 22 heures à bord de son véhicule lorsqu’il tombait nez-à-nez avec des éléments armés à la sortie-sud de la ville de Tizi Ouzou, précise notre source. Ayant flairé un le guet-apens, il n’hésita pas à foncer droit sur les auteurs du faux barrage, mais non sans essuyer des coups de feu qui le blessèrent légèrement.» (L’article est accessible sur le site d’El Watan ici)



Laisser un commentaire

Le parloir de l'Impératrice |
mandarines |
actionsplessisbouchard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KOI DE 9 ?
| CGT ICTAM de l'OPH 93
| lephotovoltaique