27ème Prix littéraire des droits de l’Homme pour « Laissées pour mortes », le lynchage des femmes de Hassi Messaoud de Nadia Kaci »

27ème Prix littéraire des droits de l’Homme pour

Cela est passé, presque, inaperçu de ce côté-ci de la méditerranée parce que le combat pour la liberté et l’égalité des sexes reste tabou en Algérie. Seul le Quotidien El Watan vient de rapporter, dans son édition de dimanche 12 décembre dernier, que « le 27e prix littéraire annuel des Nouveaux droits de l’homme – une ONG membre de la Commission française consultative des droits de l’homme avec statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations unies – a été décerné lundi soir, lors d’une cérémonie au ministère de la Culture, à « Laissées pour mortes », le lynchage des femmes de Hassi Messaoud de Nadia Kaci.»

El Watan souligne, dans sa livraison, que « C’est en pleurs que Rahmouna et Fatiha ont accueilli cette preuve matérielle que le drame qu’elles ont subi n’est pas «une affabulation» ni «un mensonge» mais «une reconnaissance». «Nous avons sacrifié nos vies, nos enfants, pour parler», souligne Rahmouna. Et Fatiha d’enchaîner : «Nous n’avons pas l’intention de nous taire.» «Nous sommes émues parce que pour Rahmouna et Fatiha, témoigner a été un chemin long et douloureux. Elles ont été peu reconnues et soutenues par rapport à ce qu’elles ont enduré», intervient Nadia Kaci.»

La correspondante permanente d’El Watan a Paris note: «Au début de ma réflexion, je pensais que c’était de l’indifférence vis-à-vis des femmes, aujourd’hui je constate que c’est une volonté politique d’orienter la violence vers les femmes, cette violence est, pour les hommes, un exutoire à leurs frustrations et à leur mal-vie.» «Ce livre est une alerte.» «On a été accusées d’être des menteuses, des manipulatrices.» «Aujourd’hui, c’est une reconnaissance.» Bravant les tabous et les interdits, Rahmouna et Fatiha ont témoigné publiquement du lynchage dont, avec une quarantaine d’autres femmes, elles ont été victimes dans la nuit du 12 au 13 juillet 2001, dans le bidonville d’El Haïcha, à Hassi Messaoud où elles vivaient, à la suite d’un prêche virulent d’un imam intégriste. Ces femmes, que l’imam a désignées comme «prostituées» parce que vivant seules sont, cette nuit-là, la proie d’hommes déchaînés.»

Victimes de l’inquisition islamiste

Dans un rappel historique, la rédactrice d’El Watan souligne que « Rahmouna, mère de famille divorcée, était femme de ménage et cuisinière. Fatiha avait elle aussi un emploi modeste. Elles avaient quitté leur région natale, comme d’autres femmes, à la recherche d’un travail pour subvenir aux besoins de leurs familles et pour échapper au terrorisme.»

Parlant de Nadia Kaci, auteur du livre témoignage « Laissées pour mortes », la Rédactrice d’El Watan souligne: «Comédienne et femme engagée, Nadia Kaci a suivi leur combat et a publié en France leur témoignage en leur prêtant sa plume. Ce drame a également été rendu public par la presse algérienne. El Watan, par les enquêtes, reportages et comptes-rendus de Salima Tlemçani, l’a suivi de près.» (Lire l’article d’El Watan dans son intégralité sur le site du Quotidien francophone en cliquant ici)

Sur le site de l’ONG «Nouveaux droits de l’Hommes », un communiqué Communiqué de Presse annonce que Le jury du 27ème Prix littéraire des droits de l’Homme, présidé par Philippe de Saint Robert, ancien Commissaire général à la langue française, réuni le 16 juin 2010 à Nouveaux Droits de l’Homme a attribué le Prix 2010 à Rahmouna Salah, Fatiha Maamoura et Nadia Kaci pour leur ouvrage « Laissées pour mortes« , Le lynchage des femmes de Hassi Messaoud publié aux éditions Max Milo.

« Ce livre poignant décrit le calvaire des femmes seules dans cette ville du sud algérien, victimes d’une expédition punitive le 13 juillet 2001 sur ordre d’un imam fanatique et dénonce le silence de la justice algérienne sur cette affaire.», conclut le communiqué. (Retrouver ce communiqué sur le site de l’ONG NDH ici)

Pour plus d’infos à ce propos, consulter la page dédiée à cet événement sur le site de l’éditeur Maxmilo en cliquant ici



Laisser un commentaire

Le parloir de l'Impératrice |
mandarines |
actionsplessisbouchard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KOI DE 9 ?
| CGT ICTAM de l'OPH 93
| lephotovoltaique