Kabylie: Prison avec sursis pour quatre personnes accusées d’ « ouverture illégale de lieu de culte chrétien »

« Le verdict dans l’affaire des quatre chrétiens poursuivis pour pratique d’un culte autre que musulman sans autorisation a été rendu, dimanche 12 décembre, par le tribunal de Larbaâ Nath Irathen (Tizi Ouzou)», a rapporté, dimanche 12 décembre au soir, le site TSA (tsa-algerie.com) précisant que « trois des mis en cause ont écopé en effet d’une peine de 3 mois de prison avec sursis sur la base de la loi 03/06 de février 2006 relative à la pratique des cultes. Le quatrième inculpé a été condamné également à 3 mois de prison avec sursis mais il a vu cette peine assortie d’une amende de 10.000 DA. Y. Mahmoud était en effet poursuivi par le tribunal dans deux dossiers : création de lieu de culte sans autorisation et hébergement illégal d’un étranger.»

TSA note que « les prévenus comptent faire appel (et qu’un) un rassemblement de soutien de plusieurs centaines de personnes s’est tenu devant le palais de justice de Larbaâ Nath Irathen.» (Lire l’article dans son intégralité sur le site de Tout sur l’Algérie ici)

Dans une précision publiée par TSA, lundi 13 décembre 2010 à propos du verdict, il y est souligné qu’ « en rapportant l’information au sujet des quatre chrétiens jugés à Larbaâ Nath Irathen, nous avions indiqué par erreur que les quatre mis en cause avaient été condamnés à une peine de trois mois de prison avec sursis. En fait, un seul d’entre eux a été condamné à cette peine, assortie d’une amende de 10.000 DA. Les trois autres ont écopé pour leur part d’une peine de deux mois de prison avec sursis, les charges retenues contre eux étant moindres.» (Le texte de cette précision de TSA est accessible sur son site ici).

Pour sa part, le site du Nouvel Observateur (nouvelobs.com) a fait écho, dans la même journée d’hier, d’une dépêche de l’agence AP faisant état de « quatre personnes sur lesquelles pèsent la charge d’ »ouverture illégale de lieu de culte chrétien » (qui) ont été condamnées samedi en appel par le tribunal correctionnel de Larba Nath Irathéne en Kabylie (120 km à l’est d’Alger) à des peines allant de deux à trois mois de prison avec sursis ». AP cite Me Benbelkacem, un des membres du collectif d’avocats comme source de cette information. (Lire la dépêche d’AP dans son intégralité sur le site du NouvelObs ici)



Laisser un commentaire

Le parloir de l'Impératrice |
mandarines |
actionsplessisbouchard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KOI DE 9 ?
| CGT ICTAM de l'OPH 93
| lephotovoltaique