Terrorisme en Kabylie: attentats meurtriers à Boumerdes et Bouira

Les médias nationaux ont tous ouvert leur une sur l’actualité sanglante que connait la Kabylie ces derniers jours.

Ainsi, selon le Quotidien Liberté du lundi 18 avril 2011 annonce que « cinq militaires ont été tués, hier en milieu de journée, dans un attentat perpétré à Ammal, 25 km à l’est de la wilaya de Boumerdès », reprenant des sources locales. « Les victimes sont tombées dans une embuscade tendue par un groupe terroriste de l’ex-GSPC dans la localité de Doukane, un village frontalier avec le maquis de Djerrah à l’ouest d’Ammal, ajoutent nos sources », précise également Liberté avant de souligner que « deux autres militaires blessés, lors de cet attentat, ont été transportés à l’hôpital d’Aïn Naâdja à Alger. Selon nos informations, un accrochage a suivi cette embuscade et a duré plus d’une demi-heure entre une autre patrouille militaire, dépêchée aussitôt sur les lieux, et les auteurs de l’attentat.» (Lire l’intégralité de l’article sur le site de Liberté ici.)

Pour sa part, le journal El Watan annonce que durant la même embuscade, « cinq militaires tués et deux terroristes abattus, tel est le bilan d’un violent accrochage survenu, hier vers 12h, sur les hauteurs de Ammal (30 km au sud de Boumerdès), entre une patrouille de l’ANP et un groupe terroriste armé » et souligne que « cet accrochage s’est produit au cours d’une importante opération de ratissage enclenchée par les forces de l’ANP dans les maquis de Djerrah et ses environs. L’échange de tirs a duré plus d’une heure, nous confie une source locale. Peu de temps après, d’importants convois des forces de sécurité se sont déployés dans les environs pour venir à bout des éléments du GSPC sévissant dans la région.» (Lire l’intégralité de l’article sur le site d’El Watan ici.)

Le site d’information en ligne, Tout sur l’Algérie, précise que « quatre militaires dont un capitaine ont été tués dimanche en début d’après midi dans l’explosion de deux bombes artisanales à Ammal à l’est de Boumerdès », suivant des sources concordantes. « L’attaque a été perpétrée par des groupes terroristes, encerclés depuis dimanche matin par les forces de l’ANP dans cette région montagneuse, fief des islamistes d’Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Vers midi, le même groupe avait tué un militaire et blessé deux autres », souligne le même site (Lire l’intégralité de l’article sur le site de TSA ici.

Par ailleurs, dans la wilaya de Bouira, TSA annonce qu’« un gendarme a été tué et trois autres blessés, ce dimanche 17 avril vers 10 heures, dans l’explosion d’une bombe artisanale sur la route reliant Lakhdaria à Bouderbala », citant une de source sûre. TSA précise que « la bombe, actionnée à distance, a ciblé un barrage fixe de la gendarmerie (…). Le gendarme tué a succombé à ses blessures avant d’être évacué à l’hôpital. Les trois blessés ont été évacués à l’hôpital de Lakhdaria avant d’être transférés à l’hôpital militaire de Aïn Naadja à Alger. Les forces de sécurité ont déclenché une opération de recherches pour retrouver les auteurs de l’attaque. Une opération qui se poursuivait toujours en début d’après-midi.» (Lire l’intégralité de l’article sur le site de TSA ici.)

El Watan, pour sa part, révèle que « l’engin explosif, enfoui non loin de la route, à deux kilomètres au sud de la ville de Lakhdaria et à quelques encablures seulement de la base vie de l’entreprise chinoise CITIC-CRCC, a été actionné à distance par le groupe terroriste. L’explosion a eu lieu au moment où une patrouille de la Gendarmerie nationale passait par là, selon des sources.» (Lire l’intégralité de l’article sur le site d’El Watan ici.)

 



2 commentaires

  1. Anonyme 20 août

    les attentat comme celle c’est se produit juste en kabylie

  2. Abdenour 24 août

    Bonjour anonyme.

    Vous avez raison, à voir l’actualité, on est en droit de se demander pourquoi le terrorisme est plus « actif » en Kabylie relativement au reste du pays. Il fut un temps où les wilayas de l’intérieur ont connu l’enfer et nous nous réjouissons que cela ait cessé et sommes heureux pour nos concitoyens qui renouent enfin avec la paix après les affres des années 1990. Pour expliquer le regain d’activité terroriste en Kabylie, plusieurs aspects sont à considérer notamment la gestion affaires publiques par l’Administration, le caractère frondeur et contestataire de la région, le contentieux culturel et linguistique berbère, la stratégie (ou la non stratégie) adoptée pour la lutte anti-subversive, la topologie du terrain et l’étendue des massifs forestiers, le divorce entre population et Etat, etc.

    Enfin, notre espoir est que notre région adorée renoue elle aussi avec la paix et la prospérité. Pour cela, il faut qu’un changement démocratique advienne en Algérie. Sans cela, point de salut.

    Je vous remercie pour votre visite et votre commentaire.

    Amitiés

Laisser un commentaire

Le parloir de l'Impératrice |
mandarines |
actionsplessisbouchard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KOI DE 9 ?
| CGT ICTAM de l'OPH 93
| lephotovoltaique