La population de Kabylie dit non aux kidnappings !

La population de Kabylie dit non aux kidnappings !  beni-douala_476874_465x348

(Photo El Watan)

 

Suite à la dernière vague de kidnappings qu’a connue la Kabylie, la population tente de régir en s’organisant pour à la fois condamner ces rapts visant des citoyens innocents et interpellant les autorités sur on action pour combattre ce phénomène criminel.

Ainsi, selon le site d’information Tout Sure l’Algérie (édition du mardi 17 mai 2011), « la population de Beni Douala a observé ce mardi 17 mai une grève générale qui a paralysé tous les services des quatre communes de la daïra : Beni Douala, Aït Aïssi, Aït Mahmoud et Aït Zmenzer. Transports à l’arrêt, commerces fermés, administration et écoles paralysées, la solidarité a été totale. La population exige la libération sans condition de Mourad Bilek enlevé mercredi 11 mai.»

Selon TSA, « un rassemblement de soutien a été organisé vers 9 heures au chef lieu d’Aït Aïssi par la cellule de crise née au lendemain du rapt du jeune Mourad, âgé de 18 ans. Le maire de la localité a pris la parole pour saluer la forte mobilisation populaire. Les présents sont aussitôt partis en cortège en direction du chef lieu de Beni Douala pour un autre sit in. Le frère de la victime a exhorté les citoyens à maintenir cet élan de mobilisation jusqu’à la libération de Mourad.» (Lire l’intégralité de l’article de TSA ici)

Pour sa part, le Quotidien El Watan note que « dans la commune de Maâtkas (20 km au sud de Tizi Ouzou), les villageois de Berkouka, village natal de H. Saïd, l’artisan kidnappé samedi dernier près de son domicile à Mechtras (30 km au sud de Tizi Ouzou), s’organisent pour le même objectif, obtenir la libération de l’otage. Une deuxième réunion après celle organisée dans son village, hier, se tiendra aujourd’hui à l’APC de Mechtras.»

El Watan rappelle aussi que « séquestré depuis 4 jours, ce propriétaire d’une marbrerie, intercepté dans un faux barrage, a déjà échappé à une tentative de kidnapping il y a un mois, selon des sources locales. La victime, diabétique, est toujours entre les mains de ses ravisseurs.» (Lire l’intégralité de l’article d’El Watan ici)

Ce même journal précise dans un second article que « le kidnapping est devenu un vrai phénomène dans la région de Bouira et probablement un commerce florissant pour les terroristes. Plusieurs enlèvements ont été ainsi signalés ces trois dernières années. Les cibles sont principalement des entrepreneurs ou leur progéniture. Les deux derniers enlèvements en date dans la wilaya remontent au début du mois en cours. Le 2 mai, un jeune commerçant a été kidnappé près de chez lui à Ouled Laâlam, commune de Kadiria. Quatre jours plus tard, un restaurateur a aussi été enlevé à Lakhdaria. De lourdes et pénibles épreuves pour les familles. Fort heureusement, les deux jeunes ont été libérés sains et saufs respectivement le 12 et 14 mai.» (Lire l’intégralité de l’article d’El Watan ici)



Laisser un commentaire

Le parloir de l'Impératrice |
mandarines |
actionsplessisbouchard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KOI DE 9 ?
| CGT ICTAM de l'OPH 93
| lephotovoltaique