Les harkis, ce cache-sexe du pouvoir algérien

Il était attendu sur le dossier des intempéries qui ont dévasté le nord du pays avec des dizaines de morts, des zones encore enclavées et des centaines de sinistrés, sur celui des législatives qui ne mobilisent que le roi et sa cour, le voilà rebondir sur les Harkis et le colonialisme.

C’est d’Ouyehia qu’il s’agit! Pour vous en convaincre, lisez ce compte-rendu de journal Tout Sur l’Algérie.

« La multiplication en France des déclarations et des initiatives liées à la mémoire ont fini par irriter en Algérie. Illustration de cet agacement algérien, c’est Ahmed Ouyahia qui monte au créneau pour dénoncer la loi sur les injures aux harkis votée il y a un mois par le Sénat français. Le Premier ministre et patron du RND s’est violemment attaqué, ce samedi 18 février, aux harkis et à la France, en estimant que ce projet de loi « ne vise qu’à imposer l’image d’un colonialisme civilisé »,  ajoutant que ce texte « ne peut effacer ou faire oublier la barbarie à grande  échelle ayant causé la mort de millions d’Algériens ».

« Nous avons nos martyrs, vous avez vos traîtres ! », a‑t‑il ajouté à Oran lors de la célébration du 15e anniversaire de la création de son parti. « Le colonialisme français a été sauvage et barbare, du début jusqu’à sa fin et l’Histoire ne peut et ne doit retenir que ces aspects », a‑t‑il affirmé. Mais M. Ouyahia a indiqué que son parti refuse que l’histoire  nationale soit utilisée comme « carte électorale » par certaines parties à l’étranger. » (Lire l’intégralité de l’article de TSA ici)


Le parloir de l'Impératrice |
mandarines |
actionsplessisbouchard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KOI DE 9 ?
| CGT ICTAM de l'OPH 93
| lephotovoltaique