Alger refuse l’ouverture d’un CCF à Tizi Ouzou

Institut Français d'Alger

Institut Français d'Alger

17/12/2012 : tsa-algerie.com

Le gouvernement algérien n’a pas autorisé la réouverture de l’Institut français d’Algérie (IFA, ex‑Centre culturel français, CCF), a indiqué, ce lundi 17 décembre à TSA, une source algérienne, confirmant notre information publiée le 9 décembre.

« Effectivement, les autorités algériennes ont refusé la réouverture du centre culturel de Tizi Ouzou », a indiqué cette source.

Notre source a cependant exclu tout lien avec des considérations sécuritaires. « Mais ce refus n’est pas motivé par des raisons sécuritaires comme cela été rapporté de manière erronée par une source française mais parce que le gouvernement algérien a décidé de revoir les conditions réglementaires qui régissent l’ouverture et le fonctionnement des centres culturels étrangers en Algérie », a‑t‑elle expliqué. Avant d’ajouter : « cela est valable également pour les centres culturels turc, iranien et égyptien, entre autres ».

09/12/2012 : algerie-focus.com

Le futur Centre Culturel Français de Tizi-Ouzou est au cœur d’une vive polémique. Selon des informations parvenues à Algérie-Focus, l’ambassade de France à Alger continue à « espérer une réponse positive » de la part des autorités algériennes concernant ce projet aux dimensions culturelles importantes pour toute la région de la Kabylie.

« Pour l’heure, nous n’avons toujours pas reçu une réponse officielle, qu’elle soit négative ou positive, de la part des autorités algériennes à propos de ce projet. Lors des dernières discussions qui remontent à quelques semaines, aucune décision définitive ne nous a été communiquée. Nous sommes donc toujours en attente d’une réponse que nous espérons positive », nous a expliqué une source sûre de l’ambassade de France à Alger.

Selon notre source, l’information révélée par notre confrère TSA, et d’après laquelle le gouvernement algérien s’oppose à l’ouverture d’un CCF à Tizi-Ouzou, n’a pas encore été confirmée. « Rien ne nous indique que les autorités algériennes s’opposent à ce projet qui n’est aucunement au cœur de la visite du Président François Hollande. De toute façon, ce centre ne verra pas le jour de sitôt puisque les travaux n’ont même pas encore commencé », a-t-on appris de même source.

09/12/2012 : tsa-algerie.com

EXCLUSIF – Tizi Ouzou n’aura pas son  Institut français d’Algérie (IFA, ex-Centre culturel français, CCF). Selon nos informations, le gouvernement algérien a informé, il y a quelques jours, les autorités françaises de sa décision de ne pas autoriser l’ouverture de l’établissement actuellement en projet. Alger évoque notamment des raisons de sécurité pour justifier sa décision.

Pourtant, même si la région de Tizi Ouzou connaît une activité terroriste régulière, les attentats et les attaques au centre-ville sont rares. Les autorités françaises, avant d’engager les démarches pour réaliser le projet, avaient étudié l’aspect lié à la sécurité.

Cette décision des autorités algériennes est également surprenante dans la mesure où le projet était arrivé à sa phase finale de réalisation. En mai dernier, un communiqué de l’ambassade de France à Alger affirmait même : « Cet ancien centre culturel français, fermé dans les années 1990 en raison des tensions sécuritaires, devra proposer une nouvelle fenêtre sur le monde francophone et particulièrement sur la France, premier partenaire économique de l’Algérie ».

Confiée à un bureau d’étude local (Burto) l’étude du CCF de Tizi Ouzou a été finalisée fin novembre. Elle devait être présentée dans le courant du mois de décembre à une délégation de l’ambassade de France qui était attendue à Tizi Ouzou. L’étude préconisait le réaménagement de l’ancienne bâtisse, avec une extension. La phase de réalisation devait commencer en février prochain.

Le projet est d’un coût global d’un million d’euros mobilisé grâce à un travail de partenariat  entre le service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France et les chefs d’entreprise de la région de Tizi Ouzou. Ces derniers ont fortement contribué au financement de ce projet. L’Institut français d’Algérie est présent dans cinq villes : Tlemcen, Oran, Alger, Annaba et Constantine.

Pour Tizi Ouzou, la décision d’ouvrir une antenne répondait à une demande : le CCF d’Alger accueille de nombreuses personnes venant de Kabylie.

29/05/2012 : tsa-algerie.com

L’antenne de l’Institut français d’Algérie (IFA, ex-Centre culturel français, CCF) de Tizi Ouzou sera bientôt rouverte au public. « Cet ancien centre culturel français, fermé dans les années quatre vingt dix en raison des tensions sécuritaires, devra proposer une nouvelle fenêtre sur le monde francophone et particulièrement sur la France, premier partenaire économique de l’Algérie », annonce un communiqué de l’Ambassade de France à Alger, rendu public mardi après midi.

Il est indiqué que le projet de réouverture figure dans les priorités de coopération entre la France et l’Algérie définies par le Document cadre de partenariat signé le 4 décembre 2007. Ce document avait été signé après la deuxième visite de l’ex-président français Nicolas Sarkozy en Algérie. « Un travail de partenariat est en cours depuis plusieurs mois entre le service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France et les chefs d’entreprise de Tizi Ouzou, partenaires clé, dont la participation est nécessaire à la réussite de ce projet », est-il encore précisé.

L’Ambassade de France, qui n’a pas communiqué la date exacte de la réouverture, espère conduire à bien avec ses partenaires algériens la réalisation « dans les meilleurs délais » d’un projet « cher à de nombreux Algériens et Français ». L’ex-ambassadeur de France, Xavier Driencourt, avait promis de rouvrir cette structure culturelle malgré les contraintes budgétaires imposées par son gouvernement. L’Institut français d’Algérie est présent dans cinq villes : Tlemcen, Oran, Alger, Annaba et Constantine.

Sources :

http://www.tsa-algerie.com/culture-et-media/reouverture-prochaine-de-l-institut-francais-a-tizi-ouzou_20955.html

http://www.tsa-algerie.com/diplomatie/le-gouvernement-s-oppose-a-l-ouverture-d-un-ccf-a-tizi-ouzou_23016.html

http://www.tsa-algerie.com/diplomatie/refus-de-reouverture-du-ccf-de-tizi-ouzou-une-source-algerienne-confirme-et-explique-les-raisons_23101.html

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/12/09/ccf-a-tizi-ouzou-lambassade-de-france-espere-encore-une-reponse-positive-de-la-part-des-autorites-algeriennes/



Le parloir de l'Impératrice |
mandarines |
actionsplessisbouchard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KOI DE 9 ?
| CGT ICTAM de l'OPH 93
| lephotovoltaique