Géopolitique des mains (mal) habiles

C’est connu, contrairement à Bururu qui n’aime pas la manucure, l’humain possède généralement deux mains : l’une droite et l’autre gauche. Celle du cœur et celle de la volonté. La personne peut être, aussi, ambidextre et, donc, adroite des deux mains. Cela dépend, dit-on, de l’harmonie croisée entre les deux hémisphères de son cerveau.

Parfois, une personne peut être gauche des deux mains. Et c’est fâcheux ! On dit qu’elle a deux bras gauches. Sauf qu’une personne dite « normale » peut être à droite d’une main, souvent de sa main droite, et gauche de l’autre automatiquement, lorsque ce n’est pas l’inverse. Car, dans la vie, on nait ou droitier ou gaucher ou avec deux mains équipotentes. On parle, là, d’ambidextrie totale (Elle touche une infime proportion de la population).

En amour, ayez le cœur au centre !

Cette habileté peut être partielle lorsqu’on est droitier pour piquer des frittes avec une fourchette et gaucher pour écrire un poème avec une plume d’oie. Notez que les plumes de hiboux ou de chouettes sont strictement interdites quelle que soit l’étendue de l’ambidextrie.

Le contraire de ce « doigté de la main » affecte une personne dite maladroite jusqu’à tomber dans la gaucherie. Surtout à votre premier rendez-vous galant, là où il vous faut assurer haut la main. Car, si la main gauche cherche à saisir celle (de droite) de la dulcinée, votre main droite trépigne et renverse le verre rempli à moitié de jus de fruits (le choix de la boisson peut être incriminé si elle pétille. C’est le syndrome de la main qui tremble) sur les pans de la jupe de votre amoureuse pas du tout conquise, contrairement à sa main droite qui risque de conquérir violemment votre joue gauche. Rappelez-vous qu’un gant de velours peut cacher une main de fer.

Cette maladresse rappelle paradoxalement un commandement vertueux sur la charité qui exige que « la main gauche ignore ce que celle de droite fait ».

La main risible de l’idéologie 

Sur un autre registre à 5 mains, une personne adroite peut voter à gauche. Le contraire aussi a été documenté. Et ici, on ne parle pas uniquement des scrutins à main levée. Mais, si elle vote à droite, pensant voter à gauche, elle se dira qu’elle a été gauche bien que pouvant être droitière de naissance.

Parfois, et c’est à cela qu’on le reconnaît du temps du bloc Est, plus la personne est gauche, moins elle vote à gauche. Et logiquement, plus elle est de gauche, plus elle vote à gauche. C’est même automatique et non manuel. Car, se dire de gauche et voter à droite relève, au pire, de la bipolarité politique et au mieux de l’erreur d’aiguillage.

Jusqu’en 1989, seul le Monde avait le droit d’être bipolaire (USA vs URSS). Du moins, avant la chute du Mur de Berlin, que des milliers de petites mains nues ont pu miner et lézarder, saluant de la main la ruine du bloc communiste qui, sur une carte bien placée, se trouve à droite du méridien du Greenwich, excepté l’Amérique Latine qui, elle, est située sous le Tropique du Cancer qui, à son tour, est appelé crabe et est habile de ses deux pincettes même s’il marche latéralement.

Revenons un peu au bloc Ouest qui, lui, est situé à gauche du Méridien, excepté l’Australie où les kangourous et les Wallabies sont habiles des pattes et de la queue. L’Ile-continent, où on roule à gauche, est située, elle, sous le Tropique du Capricorne qui, comme son nom l’indique, est une chèvre (ou peut-être un bouc, la main invisible qui a dessiné les signes astrologiques du zodiaque ne l’a pas précisé !) au corps de sirène et qui a deux cornes d’égales mesures, placées à gauche et à droite du … front.

Ma main à couper

On disait, donc, qu’il y a des chefs dans le bloc capitaliste qui ont, souvent, deux bras droits voire même plusieurs pour qui il est interdit d’être gauche dans la gestion de la cité. Au risque que la presse, dite de gauche, leur tombe dessus à bras raccourcis.

S’il advenait que ce chef se soit séparé de l’un de ses deux bras droits, l’accusant de gaucherie dans la conduite d’une affaire sensible, personne ne dirait qu’il s’est amputé mais qu’il a fait le bon choix étant très droit en matière de management de ses ressources humaines. La presse de droite, pour sa part et elle est dans son rôle, dira qu’il est à cheval sur l’obéissance, omettant de signaler : Un, qu’une seule main n’applaudit jamais ; deux, que cet animal (le cheval pas le bras droit) a quatre membres dans son club équestre : deux postérieurs et deux antérieurs.

Avant que je ne l’oublie, il serait édifiant d’étudier l’ambidextrie chez les grands primates, ce qui risque de confirmer notre ascendance mutuelle, vu leur façon fort habile de descendre des arbres. Et si ça ne tenait qu’à Bururu, il ferait des mains et des pieds pour prouver cette généalogie.

En matière équine, nul besoin de parler d’ambidextrie. Il suffit de se laisser aller au galop ou au trot. Et, lorsque la course vous démange les cambrures, vous pouvez filer droit devant.

Pour mieux réussir cet exercice linéaire, faites porter à votre canasson des œillères qui l’empêcheront de lorgner les côtés gauche et droit du chemin. Mais, ça ne vous octroie nullement le droit de tirer sur sa bride gauchement au risque de vous retrouver dans le mauvais côté du décor. Une fois tous les deux blessés et si vous devriez, vous, finir à l’hosto, soyez sûr que l’abattoir est une boite où l’on achève bien un cheval qui … boite.

Un conseil, ne faites que Un avec votre monture. Les anciens parlaient de Centaure, cet être mythique moitié Homme moitié cheval. L’âne et le taureau sont aussi à utiliser selon le modèle choisi sur votre fiche Wikipédia.

Et, méfiez-vous des faux-ennemis car les mots « gaucherie » et « droiture » ne sont pas antonymes. Si l’un rappelle l’étourderie, l’autre annonce la rectitude. L’un se lève toujours du pied gauche et l’autre entame la journée du bon pied. Lequel déjà ?

Abdenour BOUHIREB



Laisser un commentaire

Le parloir de l'Impératrice |
mandarines |
actionsplessisbouchard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KOI DE 9 ?
| CGT ICTAM de l'OPH 93
| lephotovoltaique