Pas nette, la marionnette !

C’est connu depuis une certaine élection présidentielle, chez nos « ancêtres les Gaulois ». Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup ! Or, le loup, canidé en voie d’extinction, est réapparu dans notre contrée, puisqu’il a été vu, récemment, par des twittos qui l’ont pris même en photo à l’Est algérien. Est-ce, pour autant, que le flou est réapparu lui aussi à l’occasion ? Vas savoir ! Alors, enquêtons sur cette intrigante corrélation.

Le mystère s’épaissit comme le portefeuille d’un corrompu dans une république bananière (si vous n’aimez pas ce fruit, choisissez en un autre à votre goût). D’autant plus que ce loup, pas un vulgaire Canis aureus qui se gave de bestioles en période de disette et d’oisiveté, comme le dit l’adage bien de chez nous, est venu d’on ne sait où. Les frontières sont, pourtant, hermétiquement fermées à telle enseigne que même un virus ne passe plus. Mais, lui, il pointe son museau, l’air de rien, au moment où le flou le plus « brouillardesque » entoure la cité.

Sans tomber dans la divagation, l’on est avisé de se demander à quelle heure s’est-il (elle) réveillé(e) celui ou celle qui a réglé le réveil de la famille loup qui a fait le déplacement jusqu’à nous pour tomber, pile poil, en pleine tourmente secouant le cocotier royal ? Surement ente chiens et loups.

Nous rappelons, pour ceux qui préfèrent observer des chats gris à minuit, que « « entre chien et loup » désigne le soir ou le matin, moment de la journée où il fait trop sombre pour pouvoir différencier un chien d’un loup. » (Source : http://www.linternaute.fr/)

A coup sûr, c’est un coup fourré ! 

D’aucuns, donc, trouvent suspect le timing de cette miraculeuse apparition. Surtout qu’en hiver, même le temps gèle, y compris une montre waterproof. On aurait compris que cet ancêtre du matou vienne au printemps se repaitre de merles dodus élevés « sauvagement » parmi les milles et une décharges non contrôlées qui fleurissent et constellent nos bois et massifs forestiers. Et, même à défaut de merles, il pouvait manger des grives ! Mais, que nenni. Lui, il préfère venir, comme le Père Noël, tombant des nues avec les premiers flocons de l’hiver.

Tout compte fait, cela pourrait être un indice majeur de la provenance de ce mystérieux visiteur. Car, l’hiver, le Père Noël et les photos sur Twitter, tout cela forme un faisceau d’indices qui pointe un doigt accusateur sur … la main de l’étranger. C’est logique puisque toute main valide se termine par cinq doigts, y compris dans le cas des canidés qui ont des pattes dotées d’orteils et de coussinets qui leurs permettent d’avancer à pas … de loups.

Et pour ceux qui ne connaissent pas le personnage mythique qui traine sur … un traineau avec sa hotte pleine à craquer de cadeaux, ils sont tout excusés puisque ce barbu, fourré dans une tunique écarlate jusqu’au cou, qui, elle, se termine aux extrémités par des franges en poils synthétiques (Rassurez-vous, pas de loups), a cessé d’écumer nos cieux depuis qu’on a arrêté de croire au Père Noël.

Il est vrai, ce précédent paragraphe détruit notre argumentaire bâti sur l’idée simple de crier au loup. Mais à coup sûr, la main de l’étranger est impliquée jusqu’au … coude dans ce complot qu’on va examiner sous la loupe (qui n’est pas la femelle du loup qui, elle, s’appelle une louve).

Reprenons, donc, la scène où le museau apparaît dans un buisson … gelé, alors qu’un silence de fin de règne transperce les tympans des animaux sauvages qui, comme tout le monde le sait, ont l’ouïe très fine.

La taxidermie, un véhicule espion

Maintenons que nous sommes sûrs que ni le loup vivant ni le père noël (qui vit encore dans le cœur des enfants) ne sont pas passés nous rendre visite, posons-nous cette lancinante question : que s’est-il donc passé dans la forêt ? Evitons la jungle puisque là-bas, c’est le lion qui fait la loi et cela peut faire penser à la célèbre et funeste chanson qui annonçait, à Dieu ne plaise, que « le lion est mort ce soir ». Dont acte.

Comme il n’a pas joué aucun rôle dans l’épisode dernier, laissons Bururu nous guider, cette fois-ci, sur une piste encore chaude. Eh bien, selon ce spécialiste de la vision nocturne, le loup qui a été aperçu récemment, c’est à moitié vrai. A ceci près que la main de l’étranger a mis en scène une dépouille d’un loup mort qui a été empaillé à la perfection, pour lui donner une seconde vie.

Cette explication, non seulement me permet de trouver bientôt une chute à cette chronique, mais elle a deux autres points forts : étayer l’apparition d’un loup (c’est fait!) et valider l’intervention de la main de l’étranger (ça va se faire!) puisque la taxidermie est un art qui se fait de moins en moins dans notre contrée. Et ce n’est pas faute d’animaux morts à fourrer de sciure et de paille.

C’est parce qu’il parait que nos mains habiles ont d’autres marionnettes à mettre en scène.

Pour s’en convaincre, il vous suffit de suivre les fils qui font gesticuler le pantin et quitter des yeux la belle et aguicheuse prestidigitatrice qui n’est là que pour vous perdre comme dans une forêt brumeuse. N’est-ce pas que la ruse du … est de nous faire croire qu’il n’existe pas ?

Abdenour BOUHIREB



Laisser un commentaire

Le parloir de l'Impératrice |
mandarines |
actionsplessisbouchard |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | KOI DE 9 ?
| CGT ICTAM de l'OPH 93
| lephotovoltaique